Canadien Français 2279 Views

Richard Lipman et d’autres psychologues expliquent comment lutter contre sa voix intérieure négative



La plupart des gens ont déjà eu des pensées négatives quand ils essaient de faire quelque chose de différent ou de prendre une nouvelle direction. De nombreuses personnes sont, par exemple, inquiètes ou doutent d’elles-mêmes quand elles postulent pour un nouvel emploi ou demandent à quelqu'un de sortir avec elles. Bien que ces pensées négatives puissent s’estomper peu de temps après la phase d’approche initiale, pour bon nombre de personnes, de nouvelles interrogations ne tardent souvent pas à apparaître, telles que « Suis-je à la hauteur de ce travail ? » ou « Vais-je faire bonne impression lors de ce rendez-vous amoureux ? »

Lisa Firestone, qui écrit pour Psychology Today, explique qu’il est normal d’avoir une certaine dose d’appréhension dans nos vies quotidiennes mais qu’il est important de se demander si nos doutes sont naturels ou s’ils sont la conséquence d'une voix intérieure critique.

« La voix intérieure critique représente un ennemi interne et peut être considérée comme une menace à l'accomplissement et à l’épanouissement personnel déclare Firestone. « Elle a tendance à favoriser l'introspection, la méfiance, l'autocritique, le déni de soi ainsi qu'un retrait généralisé de toute activité motivée par un but. »

La première étape pour traiter votre voix intérieure négative consiste à identifier ce qu’elle vous dit, explique Firestone. « Pour faire face aux attaques négatives, les gens doivent d'abord prendre conscience de ce que leur voix intérieure critique leur dit. Pour y parvenir, ils peuvent identifier un domaine de leur vie dans lequel ils sont particulièrement critiques envers eux-mêmes et prêter attention à la nature de ces critiques. »

Selon le psychologue Richard Lipman de Montréal, bien que la plupart des gens ne soient pas conscients du contenu de leur discours intérieur négatif, ils remarquent des problèmes d’anxiété. « Nous pouvons utiliser ces sentiments pour nous rappeler d'écouter ce que nous nous disons à nous-mêmes », explique Richard Lipman.

Selon Steve Andreas, auteur de Transforming Negative Self-Talk, une voix interne peut nous rappeler nos échecs, nos peines ou nos déceptions passés, nous torturer avec des critiques ou des insultes verbales, décrire un avenir effrayant ou déplaisant ou nous déranger par d’autres biais.

Andreas affirme que la meilleure façon de gérer cette critique intérieure est de faire des petits changements dans la façon dont vous écoutez la voix, par exemple baisser le volume, poser des questions positives et avoir des pensées sur l'acceptation de soi. Par exemple, il est beaucoup plus efficace de dire « Je suis en surpoids, mais je m'accepte comme je suis ». Andreas est convaincu qu’en utilisant cette technique, vous pouvez réellement vous accepter sans débattre avec votre critique intérieure.

Le psychologue Richard Lipman convient qu'il est important de remettre en cause ce que vous dit votre voix intérieure négative. Ne cédez pas aux pensées négatives, ajoute-t-il.

  « Il est important d'être juste avec vous-même et de comprendre d'où viennent les pensées négatives », explique Lipman. "Une fois que vous comprenez ce qui catalyse ces pensées négatives, vous pouvez les combattre et les surmonter de manière active. »

Identifier et contrer votre voix intérieure critique peut être plus difficile qu'il n'y paraît. Le changement est source d’anxiété et se débarrasser de sa voix critique intérieure ne fait pas exception à la règle. Certaines personnes apprennent à vivre avec de telles pensées, mais plus les gens agissent pour contrer leur voix intérieure critique, plus l’influence de celle-ci devient faible. Suivre un ensemble de règles spécifiques peut permettre aux gens d'atteindre leurs objectifs et de vivre sans se fixer de limites imaginaires.