Trudeau incapable de dire la stricte vérité

Six mois avant les dernières élections provinciales tenues à Ontario, la première ministre à cet époque-là, Kathleen Wynne, avait décidé de poursuivre en justice Patrick Brown, le chef de l'opposition. Cette poursuite avait été intentée suiteaux propos de ce dernier qui disait déclaraitque Ontario avait « un premier ministre en exercice en plein procès judiciaire ». Les avocats de Kathleen Wynne à cette époque-là avaient déclaré ces accusations “fausses et diffamatoire" car le premier ministre « n'était pas jugé pour corruption et n'avait pas fait l'objet d'une enquête policière ».

Cette Kathleen Wynne n’en ait pas à sa toute première plainte devant les tribunaux en plein période électorale. Pareil en 2014, elle avait intenté une autre action en justice contre Tim Hudak, chef des conservateurs et Lisa Macleod, députée provinciale de Nepean-Carleton dans l’affaire des commentaires sur son rôle présumé dans l’annulation faite par Dalton McGuinty des usines de gaz à Oakville et Mississauga par Dalton McGuinty. Heureusement à la fin de cette histoire, tout à été arrangé à l’amiable en 2015.

Et maintenant c’est au tour du Premier Ministre Trudeau de s’inspirer et d’imiter cette même tactique politique à la Wynne. Justin Trudeau, septembre dernier lui aussi a poursuivi en justice le chef de l’opposition Andrew Scheer, six mois avant les élections, pour diffamation. Si Trudeau a bien repris la mise en scène de Wynne, apparemment il n’aurait pas bien lu toute la conclusion. Car quoi qu’il fasse, le Premier Ministre Trudeau a terriblement chuté dans les sondages après l’incident du LavScam et tout uneautre série de scandales. Sa longue liste de promesses non tenues notamment celle de la réforme du système électoral et de l’équilibre budgétaire n’ont fait que l’enfoncer d’avantage au bas de l’échelle. Malgré tous ses talents vestimentaires, le golden boy politique ne fait que plongé dans un énorme trou noir. Ce qui d’après le sondage de Nanos ResearchPolla largement entaché l’image des Libéraux.

Le site de sondage Ipsos à révélerà son tour que la cote d'approbation du Premier ministre Trudeau serait de 40 %, ce qui bien inférieure à celui du président américain Donald Trumppour qui le pourcentage est de 43.La question est de savoir comment Trudeau va-t-il s’en prendre pour changer la donne ?

Apparemment puisque les poursuites en justices ont joué en faveur de Wynne, Trudeau lui aussi va essayer cette tactique. Raison pour laquelle lui aussi a lancé une poursuite en diffamation contre Scheer pour des commentaires qu'il aurait fait au sujet de l'épreuve LavScam.  Avec un visage sérieux, Trudeau s’est fait entendre en disant ceci : "Je pense qu'il ne s'agit pas de faire ressortir les conséquences à court et à long terme lorsque les politiciens choisissent de déformer la vérité et de déformer la réalité pour les Canadiens, ce n'est pas quelque chose que nous allons accepter. Ces paroles il les a prononcées publiquement du fait que Scheer l’avait discréditer dans l’affaire SNC-Lavalin contre l’ancien procureur général Jody Wilson-Raybould en qualifiant l’affaire de haute corruption.

Trudeau a aussi ajouté : " Je pense qu'il est important que tous les politiciens soient honnêtes avec les Canadiens sur la façon dont ils caractérisent leurs propres actions et leurs propres croyances. Je pense que nous allons avoir des élections dans les mois à venir, vous ne pouvez pas inventer des choses, vous ne pouvez pas mentir aux Canadiens."


Comments

There are 0 comments on this post

Leave A Comment