Canadien Français 1051 Views Administrator

Gilets jaunes: La nouvelle carmagnole de la contestation et ses objets dérivés.



Suite au mouvement revendicatif qui a embrasé la France et s’est fait connaître dans le monde entier, de nombreux produits ont vu le jour.

Les jacqueries au temps de Facebook

Mouvement spontané, protéiforme, à l’image de nos sociétés empreintes d’immédiateté : tout est parti d’une simple pétition d’une automobiliste qui réclamait une baisse des prix des carburants à la pompe. 226 000 signatures le 25 octobre, plus d’un million fin novembre : très rapidement, dans son sillage, des appels à manifester voient le jour, contre l’augmentation de la taxe sur les carburants (TICPE). Le mouvement a ensuite élargi ses revendications à d’autres domaines fiscaux et sociaux (la hausse du pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires par exemple). Il concerne aussi la sphère politique (citons les demandes de RIC-référendum d’initiative populaire-et les slogans exigeant la démission d’Emmanuel Macron).

Le gilet jaune, symbole de la révolte, objet incontournable

Le 17 novembre, les manifestants investissent les ronds-points, arborant le fameux gilet jaune. Ils sont au nombre de 287 710 selon le ministère de l’intérieur. Tous les samedis, les manifestations s’enchaînent à Paris et en province, soutenues par l’opinion publique (75% d’opinion favorable). Les automobilistes posent le gilet jaune devant leur pare-brise pour montrer leur soutien. A partir du premier décembre, des émeutes se déclenchent : l’Arc de triomphe est vandalisé, des voitures incendiées, des boutiques pillées…Casseurs, gilets jaunes radicalisés, groupes d’extrême droite et d’extrême gauche…Il devient difficile d’y voir clair et d’endiguer la violence. Quatorze blindés, le 8 décembre, font régner l’ordre à Paris. Le soutien des français reste vivace, et si le nombre de manifestants décroît, ils sont encore bien visibles sur les ronds-points, nouveaux forums modernes, et sur certains péages d’autoroutes devenus gratuits.

Commercialisation du mouvement : les nouveaux marchands du temple?

Le gilet jaune, c’est une sorte de carmagnole moderne : un « habit » devenu symbole d’une révolte populaire, d’une « révolution » numérique. Sur le site de l’Inpi (l’institut national de la propriété industrielle), on dénombre depuis novembre 2018 pas moins de 25 demandes en rapport avec les gilets jaunes. Les objets sont variés, touchant plusieurs domaines : l’habillement, la voiture, la vaisselle, les stickers…et même les santons ! C’est dans le domaine de l’habillement que l’on peut trouver moult tenues en rapport avec la contestation : « je supporte les gilets jaunes », « fier d’être gilet jaune » … Pour 17,85 euros, vous pouvez montrer votre soutien (« je suis gilet jaune ») ou votre opposition (« je suis gilet jaune, je suis un mouton). De façon plus humoristique, vous pourrez arborer un tee-shirt « j’peux pas, j’ai gilet jaune », version blanche ou noire. Quant au slogan tagué sur l’Arc de triomphe, « les gilets jaunes triompheront », il vous faudra débourser une quarantaine d’euros pour l’exhiber sur un sweat à capuche. Vous pourrez également commencer votre journée en buvant votre thé ou café dans un mug gilet jaune (environ douze euros). Des autocollants « gaulois réfractaires » (référence à une expression d’Emmanuel Macron), des petits gilets jaunes pour remplacer les sapins désodorisants au rétroviseur de la voiture, sont disponibles pour des sommes plus modiques (compter 3 euros environ pour l’autocollant « gaulois réfractaire »). Enfin, le gilet jaune a investi un domaine plus surprenant encore : le monde de la crèche et des santons de Provence. En effet, à Marseille, on peut acheter un santon provençal revêtu d’un gilet jaune, que l’on peut trouver également sur le net au prix de 15 euros.

Dérive mercantile, victoire d’un symbole devenu populaire dans le monde entier ? D’aucuns verront dans ce merchandising le triomphe de la société commerciale et libérale que certains manifestants cherchent à combattre. Le gilet jaune, traître à sa cause comme pouvait le laisser penser sa couleur ? De quoi rire jaune.


Comments

There are 0 comments on this post

Leave A Comment