Canadien Français 752 Views Peter Tremblay

Justin Trudeau est un raciste contre les Noirs et les Premières Nations - 14 signes



Le premier ministre Justin Trudeau prononce des discours très éloquents qui, grâce à la politique du multiculturalisme du Canada, visent à montrer le soutien du Canada envers les différentes ethnies. Cependant, au fil des ans, il est devenu évident que les actes de notre premier ministre ne suivent pas ses paroles, surtout en ce qui concerne les Noirs, en particulier le racisme envers les « hommes noirs » et les communautés des Premières Nations. Le premier ministre Trudeau est considéré comme un « raciste de cabinet » parce que les pratiques actuelles de son gouvernement révèlent un dédain pour les Canadiens noirs et autochtones, ce qui ne colle évidemment pas avec sa rhétorique.

Les comportements et tendances suivants révèlent le type de racisme qui a dû attirer l'attention des électeurs des Nations Unies qui n'ont pas appuyé la candidature du Canada à un siège au Conseil de sécurité.

1 - Blackface. Le magazine Time a publié une photo de Justin Trudeau jouant un personnage au visage noir. Ce type de maquillage est spécifiquement conçu pour se moquer des hommes noirs en les désignant comme étant des artistes sans talent.

2 - Justin Trudeau a systématiquement réprimé l'avancement des députés noirs au rang de ministres. Cela comprend des députés comme Greg Fergus, de Gatineau, qui a sans aucun doute les compétences nécessaires pour devenir vice-premier ministre. La mise à l'écart des parlementaires noirs par Trudeau a été particulièrement remarquée lors des récentes manifestations de Black Lives Matter. Tout se mettant hypocritement à genou pour montrer sa solidarité envers les manifestants, Trudeau utilisait son autre genou pour empêcher les parlementaires noirs comme Fergus d’obtenir un rôle constructif. D’ailleurs, il est évident que Justin Trudeau croit que le gouvernement du Canada ne devrait pas être représenté par des Noirs de quelque manière qu’il soit. Cela contraste fortement avec les anciens premiers ministres comme Paul Martin qui a nommé Michaëlle Jean en tant que première gouverneure générale noire du Canada.

3 - Justin Trudeau a complètement reculé par rapport aux engagements précédents du Canada en matière de maintien de la paix internationale et d'autres rôles de développement international. Cela a d’ailleurs entrainé une grande déception des pays composés majoritairement de personnes noires en Afrique et dans les Caraïbes. Cela confirme l'aversion évidente de Justin Trudeau pour les Noirs, aversion qui a été révélée dans ses performances de blackface.

4 - Justin Trudeau a refusé aux hommes noirs toute nomination dans son soi-disant Sénat "réformé". Dans le passé, le Canada comptait deux sénateurs noirs. Aujourd’hui, le Canada n'en compte aucun dans le Haut-Canada. Encore une fois, le fait que Justin Trudeau ait négligé des candidats masculins noirs qui pourtant étaient très qualifiés pour le poste de sénateur confirme ses mauvaises intentions lors de ses performances au visage maquillé en noir.

5 - Le gouvernement de Justin Trudeau continue de refuser systématiquement aux Noirs et aux communautés des Premières nations l’accès à des postes de haute direction dans la fonction publique fédérale canadienne.

6 - Justin Trudeau a refusé de nommer des juges faisant partie des minorités visibles à la Cour suprême du Canada. Il n'y a actuellement aucune minorité visible parmi les juges de la Cour suprême.

7 - En réponse aux forces policières de tout le Canada, y compris celles de la GRC, qui ont assassiné et maltraité des Noirs et des membres des Premières nations et d'autres minorités visibles, Justin Trudeau n'a pas réussi à mettre en place des réformes législatives et d'autres réformes de fond pour contrer le racisme. De plus, Trudeau a fait de nombreuses promesses qu'il est peu probable qu’il tienne.

8 - Justin Trudeau n'a rien fait pour remédier au sort des femmes autochtones assassinées. Au lieu de cela, il a cherché à utiliser le coronavirus comme prétexte afin de continuer à ignorer ce dossier.

9 - Le plan de sauvetage de pipeline de plusieurs milliards de dollars de Justin Trudeau est conçu pour soutenir une élite politique blanche avec laquelle il partage une affinité tout en brimant les droits héréditaires des communautés qui étaient là bien avant le Canada. Ce manque de respect envers les membres des Premières nations se manifeste encore davantage dans la volonté du premier ministre de tourner le dos à la misère, à la famine et aux maladies du tiers monde qui persistent dans les collectivités des Premières nations du Canada.

10 - Le traitement que Justin Trudeau a réservé à Jody Wilson-Raybould montre qu’il considère que les femmes ou les personnes faisant partie d’une minorité visible servent d'ornement au sein du gouvernement et ne doivent pas nécessairement être respectées. Je doute fortement que le premier ministre Trudeau aurait traité un homme blanc avec autant de dédain qu'il a montré pour Wilson-Raybould.

11 - Le Parti libéral du Canada et le Parti libéral de l'Ontario sont tous deux connus pour pratiquer le racisme systémique dans le processus de nomination des candidats et Justin Trudeau n'a rien pour contrer cela.

12 - Justin Trudeau n'a réussi à défendre aucune forme de réforme des droits de la personne dans la fonction publique fédérale du Canada qui permettrait d'augmenter l'emploi de plus de Noirs et de membres des Premières nations.

13 - Justin Trudeau a été relativement moins accueillant envers les réfugiés « à la peau sombre ».

14 - Justin Trudeau n'a pas utilisé sa prestigieuse autorité pour appuyer toute coordination fédérale-provinciale sur les politiques nationales visant à lutter contre le racisme envers les Noirs et les communautés des Premières nations dans les villes canadiennes ainsi que dans divers systèmes scolaires qui permettraient à ces groupes d’individus de se former, et même de faire des études supérieures, pour ensuite décrocher des emplois alléchants.


Comments

There are 0 comments on this post

Leave A Comment