Canadien Français 979 Views

Du safran pour combattre le cancer



L’une des maladies les plus redoutés de notre siècle et dont les espoirs de guérisons sont assez minimes est le cancer. Un cancer peut survenir dans n’importe quelle partie de notre organisme à tout âge sans distinction. Et ce qui le rend redoutable est le fait que le cancer se développe dans la plupart de cas de façon très silencieuse et inaperçu. Un malade du cancer ne s’en rend compte que lorsque ce dernier est déjà à un stade avancé de la maladie où les chances de guérison deviennent très minime. Dans d’autres cas où le cancer est détecté à temps, le traitement de ce dernier peut être assez long, douloureux et onéreux.

Mais aujourd’hui grâce aux nombreuses recherches et études menées, il existe désormais des méthodes à base de plantes naturelles pour venir à bout de ce « tueur silencieux ». Certains aliments ont été prouvées efficaces dans le traitement de certains types de cancers. Dans le cadre de cette rubrique, nous allons nous élargir sur le cas du Safran et ses effets sur le cancer.

Avant tout, il serait nécessaire de savoir ce que c’est que, le safran ? Originaire de la Crête et du Moyen Orient, cette plante sert comme épice pour assaisonner les plats en cuisine. L’épice en question est obtenu à partir du prélèvement et de la déshydration des stigmates rouges, qui font parties de la plante appelé le Crocus sativus L. La plante a une coloration rouge et jaune à la fois, et du coup est aussi connu sous le nom de « or rouge ». Une fois l’épice extraite de la plante, il a un goût amer et une odeur semblable au foin. Le safran apporte une coloration jaune-or dans les plats cuisinés avec.

Si cet « or rouge » est réputé être efficace dans le traitement des cancers c’est tout simplement parce que contrairement à la chimiothérapie qui a des effets néfastes sur les cellules vivantes, le safran lui n’est pas du tout toxique, bien évidemment s’il est pris selon un bon dosage ! Le safran est composé de caroténoïdes qui possèdent des propriétés anticancéreuses, antimutagènes et aussi immuno-modulatrices. Ce qui veut dire en d’autres termes que la composante principale du safran empêche la prolifération des cellules cancéreuses. En plus d’être utilisé dans le traitement des cancers, le safran possède également des propriétés carminatives et emménagogiques et par conséquant est efficace dans le traitement d’autres pathologies telle que la paralysie, les flatulences, les maladies cardiacques, les affections sanguines, l’imsomnie, les maux d’estomac, la goutte, la dysménorrhée et un bon nombre de maux oculaires. Dans l’ancienne civilisation, les Egyptiens et même les Persiens utilisait ce même safran comme un aphrodisidiaque et aussi comme antidote contre le poison.

Il est quand même important de souligner le fait que le safran ne doit pas être pris en même temps avec d’autres antidépresseurs, anxiolytiques ou somnifère de tout genre. Les femmes enceintes et les mamans qui allaitent sont aussi proscrites de la prise du safran.


Comments

There are 0 comments on this post

Leave A Comment