Canadien Français 1212 Views Administrator

La location des biens devient un nouveau mode de vie

De nos jours, nombreux sont ces jeunes qui doivent faire face à la situation économique dégradante du monde à leurs niveaux à travers leurs propres dépenses quotidiennes. Pour arriver à dépenser moins, beaucoup sont eux qui optent pour la location de presque tout. Ils sont également près et disposer à tout partager. Entre leurs logements, les voitures, des espaces de travail, tout passe. Mais dans certains coins du globe cette tendance est peut-êtreallée un peu trop loin. C’est le cas du jeune Steven T. Johnson, âgé de 27 ans vivant à Los Angeles.

Johnson travaille dans la publicité des médias sociaux et tout au long de ses journées, il se sert des affaires qui ne l’appartiennent pasofficiellement. En passant par la voiture, la machine à laver jusqu’à son appartement rien n’est à lui. Pour se déplacer, il fait appel à un service de covoiturage qui le permet de se rendre au gymnase. Même audit gymnase, il n’a pas de casier à lui, il loue carrément un casier. Et toujours dans ce même gymnase il se sert du service de blanchisserie de cette dernière puisque lui ne possède pas de machine à laver à son nom. Et ce n’est pas fini. Notre cher Johnson n’a pas d’appartement à lui non plus. Pour se loger, il loue un lit qui se trouve dans une grande chambre où vivent d’autres personnes. Dans cette grande chambre, il est possible de louer des lits pour la période qui vous convient. Que ce soit juste pour une nuit, quelques semaines, ou même allant jusqu’à des mois, il est possible de trouver où dormir sur l’application PodShare.

Dans une telle demeure, tous les résidents sont contraints à partager la même cuisine ainsi que la même salle de bain. Il n’y a pas que le domicile, la voiture et le gymnase que Johnson loue, même son espace de travail, Johnson le loue chez WeWork qui est un espace de « coworking ».

Si ce cher Johnson préfère tout louer, en fait c’est parce qu’il est vraiment accro et il ne veut rien avoir pour lui-même. Même ses propres vêtements n’échappent pas à cette tendance. Il a en sa possession juste 2 versions d’exactement la même tenue.Vous n’allez jamaisdeviner que même son sac à dos n’as pas échappe pas cette mode.

Lui-même précise que ça fait exactement 2 mois qu’il ne l’ait plus. Pour Johnson et beaucoup d’autres qui ont adopté cette mode de vie basé sur la location et le partage de toutes leurs affaires, ils estiment que c’est tout à fait génial de ne pas s’encombrer avec tellement de biens ni devoir les surveiller tout le temps. Bien que ce jeune travailleur de 27 ans possède sa propre entreprise et instruit un bon nombre de personnes, on pourrait vite penser qu’il est riche.

Mais en principe avec toute les affaires qu’il loue et partage il figure plutôt comme un sans-abri aisé et non un sans-abris tel qu’on en connait.


Comments

There are 0 comments on this post

Leave A Comment